Quali-Famille le partenaire des vacances en famille de qualité
Famille Plage

Bonheur : comment l'apprendre aux enfants ?


Bonheur : comment l

Quel parent n’a pas rêvé voir ses enfants croquer la vie à pleines dents et s’épanouir pleinement dans son environnement ? Mais comment cultiver en eux le goût du bonheur, de la joie de vivre et de l’optimisme ? Découvrez quelques recettes.

Le bonheur, est-ce que ça s'apprend ?


Il n’y a pas si longtemps, l’éducation tendait à rendre ses enfants solides, résistants et prêts à affronter le monde. Mais les temps semblent avoir changer. Aujourd’hui, ce que les parents souhaitent le plus pour le futur de leurs enfants c’est le bonheur ! Qu’ils soient heureux peu importe ce qu’ils auront choisi d’entreprendre. Ce qui compte, c’est d’apprendre à nos petits bout’choux à s’épanouir et à goûter à la vie. Mais le bonheur, est-ce que ça s’apprend, vraiment ?
« Oui, ça se transmet, affirme Didier Pleux, psychologue. Un enfant qui vit dans un environnement positif et optimiste va s’imprégner de ce modèle et acquérir une certaine joie de vivre. » Mais, tous les enfants n’abordent pas la vie avec le même optimisme et entrain. « Certains sont plus angoissés et plus inquiets que d’autres, poursuit le psychologue. Avec ces petits anxieux, la seule imprégnation familiale ne suffira pas. Il faudra passer par la médiation de l’éducation. Les rassurer, dédramatiser leurs mauvaises expériences, les aider à prendre confiance en eux et en la vie. » Mais, rien n’est écrit d’avance, heureusement. Bien accompagnés, ces enfants-là se mettront eux aussi à sourire à la vie.

Le bonheur, c’est communicatif

Vous l’avez compris, apprendre le bonheur à ses enfants c’est avant tout leur donner le bon exemple. Rien de tel qu’une maman ou d’un papa heureux pour développer la capacité d’un enfant à aborder son existence avec joie. « Un jeune enfant est bercé par le rapport que ses parents entretiennent avec l’existence, observe Nicole Prieur, psychologue. S’il les voit dans l’insatisfaction, l’aigreur, la rancœur, il s’en imprègne. A l’inverse, des parents qui sourient malgré les difficultés, qui trouvent des solutions aux problèmes et qui savent profiter de l’existence développent en lui la capacité de prendre la vie du bon côté ». Rassurez-vous, pas besoin de faire preuve d’un optimisme sans faille tous les jours ! Apprendre le bonheur à ses enfants, c’est aussi leur faire comprendre que le bonheur n’est pas acquis et qu’il n’est pas permanent. La vie comporte des moments de hauts et de bas, de joie et de peine, de chance et de malchance… « Les enfants les plus équilibrés et les plus sereins que j’ai rencontrés ont le sens des réalités, confirme Didier Pleux. Ils savent qu’ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent : manger quand ils en ont envie, se coucher à n’importe quelle heure, obtenir tout ce qu’ils convoitent… Ce sont des enfants qui ont appris à supporter la frustration. Ils développent leur personnalité, savent s’affirmer, mais ils le font dans le respect de l’autre et des règles de la société dans laquelle ils vivent.»

L’importance des plaisirs simples

Bien que les difficultés fassent partie intégrante de la vie, chaque jour vous apporte son lot de plaisirs et de moments de joie pour peu qu’on sache les voir : le gâteau au chocolat que l’on dévore devant un DVD tous ensemble, la partie de jeux de société qui vire au fou rire, la promenade qui se termine sous la pluie mais qui vous permet de faire des jolis sauts dans les flaques… N’hésitez pas à ponctuer ces petits plaisirs simples par « Qu’est-ce qu’on est bien » ou encore, « elle est belle la vie, non ? ». Ces phrases qui paraissent anodines permettra à vos enfants d’apprendre à détecter le bonheur partout où il se trouve, jusque dans les plus petits instants de la vie. « Il faut apprendre aux enfants les plaisirs simples mais aussi les plaisirs différés, insiste Didier Pleux. On plante des radis pour les voir pousser. On apprend à lire pour avoir le bonheur ensuite de lire des livres tout seul. On s’exerce au solfège pour pouvoir jouer d’un instrument de musique.» Et d’observer : « On peut jouir des plaisirs instantanés, ils ne sont ni mauvais ni interdits. Mais ces plaisirs-là ne rendent pas profondément heureux, ils sont de l’ordre de la sensation et s’évanouissent rapidement. Un enfant a aussi besoin d’apprendre à différer, à rêver, à attendre. » Qu’ils soient provisoires ou durables, petits ou grands, tous les moments de joie vécus enrichissent vos enfants et les rendent plus aptes à appréhender la vie. « Si les expériences de souffrance sont inscrites dans l’inconscient et le corps, les expériences de joie aussi, assure Nicole Prieur. Un enfant qui a vécu des moments heureux pourra affronter des moments plus difficiles parce qu’il sait que le bonheur existe et qu’il pourra le retrouver. »
Pourriez-vous rêver plus beau cadeau à lui faire ?

SOURCES : Magicmaman et Quali-Famille



Le reste de l'actualité

Le Titanic nouvelle destination touristique ?
Après la Lune et l'espace, le prochain terrain d'exploration pour les touristes pourrait être les profondeurs des océans.
À vélo, les enfants doivent désormais porter un casque.
Son port était recommandé, il est désormais obligatoire : à partir de mercredi 22 mars, la loi impose aux moins de 12 ans de porter un casque à vélo. Par cette mesure, les autorités espèrent voir cette pratique se diffuser par ricochet chez les cyclistes de tous âges.
Printemps 2017 : Quali-Famille change de dimensions
Créé en 2013, Quali-Famille, premier réseau qualité référençant des établissements touristiques véritablement adaptés aux familles, lance à l’aube des vacances de printemps son nouveau site Internet.
Avoir des enfants augmente l’espérance de vie, surtout pour les hommes.
Avoir des enfants augmenterait l’espérance de vie d’en moyenne deux ans pour les hommes et un peu plus d’un an pour les femmes.
La famille, valeur sûre des français
Un baromètre "confiance et bien-être 2017" Mgen/Solidaris vient d'être publié. La famille représente une valeur essentielle pour la majorité des Français. Ils se disent satisfaits de leur vie actuelle, même s'ils s'avouent inquiets pour l'avenir de leurs enfants et petits-enfants.
Les 5 noms préférés donnés aux grands-mères par leurs petits enfants
Devenir grand-mère est une nouvelle et merveilleuse étape dans la vie. Parmi les premières interrogations, il y a comment va-t-on se faire appeler ? Les réponses…
Le Château de Chaussy : pour des moments privilégiés en famille
Un accueil chaleureux, au calme, dans un cadre exceptionnel au soleil pour des vacances familiales à 10 km de Vallon-Pont d’Arc, des Gorges de l’Ardèche et de la Caverne du Pont d’Arc.
Ouverture 2017 du camping E Canicce : un camping entre montagnes et rivière
Localisé à la croisée des chemins entre Bastia, Calvi et Corte, sur un site paradisiaque, le Camping E Canicce vous accueille à partir du 4 mars.
Idées reçues sur la fièvre
La fièvre est un sujet d’angoisse pour la plupart des parents. Pourtant, le plus souvent, cette réaction spontanée de l’organisme à une infection ne représente pas de danger. Pour vous aider à y voir plus clair, le Docteur Grégoire Benoist, pédiatre, fait le tour des idées reçues.
Les pires prénoms donnés en France
Tuba, Bruce-Lee, Merci-Mireille : non, vous n’êtes pas en train de jouer à Monsieur Madame ! Vous êtes en train de découvrir quelques-uns des prénoms les plus farfelus donnés à des bébés ces dernières années en France.
10 (petits) défauts des enfants qui nous énervent un peu...
Les enfants, bien qu'ils soient le plus souvent très mignons, ont certains défauts sur lesquels on s'accordera tous. En fait ils ont tous les mêmes défauts. A force de les observer, Serial Mother a listé ces petits défauts bien énervants pour les parents. Attention vous risquez de reconnaître des scènes de votre vie quotidienne ci-dessous. Si oui, c’est que tout est normal.
Vacances en famille, quelques conseils pour se fabriquer des souvenirs inoubliables
En partenariat avec une équipe de chercheurs de l’université du Texas, Home Away Abritel (centrale de réservation de locations) a suivi des vacanciers avant, pendant et après leurs vacances pour comprendre et analyser les facteurs qui influent sur la formation des souvenirs de vacances.
Les français ont moins de vacances qu’au Moyen-Âge!
Oyé, oyé ! Lorsque l’on pense au Moyen-Âge, on s’imagine souvent la vie des paysans avec très peu de temps libre et beaucoup de travail. Et bien non…
C'est prouvé scientifiquement, être mère est plus stressant qu'être père
Une étude américaine en apporte la preuve: les mères de familles sont plus stressées et fatiguées que leurs conjoints masculins. Quali-Famille vous en dit plus!
Comment rendre ludique les randonnées en famille?
Il n’est pas toujours facile de motiver ses enfants à partir en randonnée. Pourtant, les balades peuvent être des moments privilégiés de partage et de découverte en famille. Comment faire pour leur donner le goût de la randonnée ? Les astuces de François Lasserre, auteur de nombreux livres sur la nature pour les enfants et les parents.

Qui sommes-nous ?

Retrouvez grâce à Quali-Famille, une sélection d’hébergements, de loisirs et de restaurants adaptée à toutes les familles pour les sorties, les week-ends et les vacances!

En savoir plus